MANAGEMENT LIBÉRÉ

Le management libéré

 

MANAGEMENT LIBÉRÉ

Le management libéré est surtout libérateur. Il libère les énergies et les idées de tous ses collaborateurs. En effet, on parle beaucoup de l’entreprise libérée, mais cette notion n’est possible que si le management l’instaure.

Mais comment arriver à ce fragile aboutissement ? En soi, le management libéré est assez simple, il s’agit de quelques bons réflexes du manager à entretenir et le tour est joué. Mais pour pouvoir appliquer ces pratiques, il faudra préparer des pré-requis incontournables :
1. résoudre les problèmes sociaux et psycho-sociaux de l’entreprise
2. amener les conditions de travail à un seuil positif, en terme de sécurité, hygiène et ergonomie
3. créer un climat constructif et participatif pour favoriser l’adhésion aux activités et à l’entreprise
4. mener une démarche d’amélioration continue
5. partager les valeurs de l’entreprise de façon collaborative
6. orienter les énergies vers les objectifs de l’entreprise (synergie des équipes)

Le plan d’actions pour arriver à ce niveau étant construit et surtout appliqué, les conditions deviennent compatibles avec la notion de management libéré. Chaque manager, bien formé, pourra alors devenir un manager libéré et appliquer les principes suivants :
> Agir en permanence sur son périmètre et ses connexions dans l’entreprise pour libérer les collaborateurs
> Apporter le plus grand respect à tous les collaborateurs
> Décider que toute personne est libre
> Aider chacun de ses collaborateurs à se réaliser, en considérant que chacun est une personne en devenir
> Faire converger les objectifs de l’entreprise avec les centres d’intérêt, les qualités et les talents des collaborateurs

 

Exemples de missions

ML exemples

En savoir plus

Le management classique n’est pas (ou plus) adapté à la vie de l’entreprise. En effet, il est à l’origine du cloisonnement des organisations. Un collaborateur n’a pas souvent la liberté de travailler efficacement avec un de ses collègues si leur hiérarchie n’est pas la même, et, pire, si leurs managers sont en désaccord. Cela crée des frustrations et un détachement de l’organisation. Quand ce phénomène est omniprésent, l’entreprise passe en « régime forcé » ou les choses n’avancent que si un manager l’oblige. Les énergies sont emprisonnées. Les libérer apporte, outre un excellent climat de travail, des performances décuplées. Le manager agile et libéré conduit son équipe à un tel niveau de performance.